Vaucher Manufacture Fleurier, l’excellence organisationnelle

La réputation, c’est comme un calibre. Tout est fait pour qu’il fonctionne, qu’il soit précis. Puis on oeuvre à sa fiabilisation, sur la durée. L’excellence passe aussi aujourd’hui par la perfectibilité organisationnelle.

L’excellence n’est jamais de tout repos. A la manière d’une bonne réputation qui met des années à se construire, la quête de l’excellence ne dit jamais son dernier mot et ne se repose jamais sur ses lauriers.

Excellence opérationnelle, la quête haut de gamme

Vaucher Manufacture Fleurier a lancé il y a une année et demie un programme d’excellence opérationnelle. Après s’être concentrée sur la justesse de la conception, la faisabilité, la précision, la fiabilisation, les tests, les complications, la créativité en continu ainsi au final surtout sur la bel-ouvrage, voici que la Manufacture fleurisanne s’embarque, sous l’impulsion de son CEO Jean-Noël Lefevre, sur le chemin d’un changement culturel.
En interne, le programme porte le nom de CLEAR, concentré des mots Client, Lean, Efficience, Agilité, Ressources. « Ensemble, nous mettons en place au sein de l’entreprise la culture de l’indicateur, de la mesure. Une de mes attentes, c’est de pouvoir ‘découper’ les objectifs et les besoins à la semaine, au jour avec pour ambition un lissage fin de la production et des livraisons pour gagner en sérénité »

Depuis son arrivée à la tête de Vaucher Manufacture Fleurier, Jean-Noël Lefevre se dédie au vrai métier de motoriste, celui de servir totalement les marques…

Le client au centre

Ce management visuel, qui passe naturellement par l’installation de tableaux ouverts, accessibles d’un simple coup d’oeil, a l’avantage d’offrir une visibilité optimale et permanente sur plusieurs indicateurs opérationnels dont le taux de service ainsi qu’une responsabilisation généralisée. «Passer devant un tableau, c’est voir tout de suite ce qui fonctionne mais aussi ce qui est dans le rouge afin de pouvoir déclencher une action immédiate. Cela incite au travail en équipe, au changement d’état d’esprit, à la transparence, à la mesure», détaille le CEO Jean-Noël Lefevre. «Chaque client est important, le grand comme le plus petit. Le satisfaire n’est plus l’affaire uniquement de la logistique (supply) mais de tous. Et le fait d’avoir accès visuellement à des objectifs journaliers, permet de savoir où on va, où on en est, c’est un véritable GPS pour l’ensemble des équipes (du manager à l’opérateur)».


Depuis l’arrivée de son directeur en avril 2019, Vaucher Manufacture se dédie ainsi a son vrai métier de motoriste de ce joyau manufacturier du Val-de-Travers Celui de satisfaire totalement les marques: «Dans le détail, cela se traduit par une fiabilité accrue, une qualité stabilisée puis améliorée, une logistique plus efficiente tout au long de la chaîne: productivité optimisée, réduction des stocks…» renchérit Jérémy Romier, chef de projet ‘Excellence Opérationnelle’ spécifiquement engagé en mars 2020 pour encadrer cette réforme managériale. «On ne peut plus se permettre d’exploser des délais», déclare-t-il.

Seule la conviction suivie de résultats mesurables peut changer le «on a toujours fait comme ça» en «et si on faisait comme ça»

«Chaque client est important, le grand comme le plus petit. Le satisfaire n’est plus l’affaire uniquement de la logistique (supply) mais de tous. Et le fait d’avoir accès visuellement à des objectifs journaliers, permet de savoir où on va, où on en est, c’est un véritable GPS pour l’ensemble des équipes (du manager à l’opérateur)».

Peut mieux faire


Rompu au Lean management, ce cadre d’une nouvelle ère vise à obtenir l’adhésion au sein des
équipes. Selon lui, il est avant tout question « d’humilité, de psychologie et d’écoute». Il ajoute
« qu’améliorer les flux, diminuer les délais, c’est parfois contre-intuitif. Cela ne peut se faire
qu’avec du temps, de la patience et de la pédagogie ». Et d’une volonté directoriale clairement
exprimée et mise en œuvre.

Car passer du «et si on faisait comme ça» au monde du «on a toujours fait comme ça», réclame son
lot de conviction persuasive que seuls des résultats probants peuvent entériner. Egalement du côté
des horlogers comme le confirme Stéphane Oes directeur du développement .

Le concept de l’entreprise agile

Logo de notre projet d’excellence opérationnelle

Cette dynamique, ce changement général d’état d’esprit, ponctués de minute meeting, d’espaces
réaménagés à l’interne pour favoriser les échanges, tels cette creative room ou ces corners café,
contribue à restituer l’esprit originel d’un savoir-faire horloger déjà reconnu pour son excellence
industrielle. Elle s’organise notamment autour de deux programmes aux noms évocateurs: Lead (pour
Logistique, Efficience, Agilité et Durabilité) et Code 21 (pour Créativité, Organisation,
Développement et Efficience). En découle une optimisation du flux des développements, des
validations simultanées de process et de produit. Cela permet de travailler plus sereinement sur
plusieurs projets en même temps, de l’homologation à la livraison.

Stéphane Oes, les défis de la co-créativité

Lorsque la R&D se met en mode co-créatif, elle est traversée de vibrations qui confèrent à tout
projet son supplément d’ampleur. C’est la ligne de conduite que Stéphane Oes prône auprès de tous
les acteurs impliqués, clients compris. A commencer par le laboratoire à l’interne: «Au sein de
Vaucher Manufacture Fleurier, le laboratoire est le pivot du développement. C’est là où se trouvent
les problématiques non visibles à l’écran, que le prototype se mue en juge de paix. Il définit les
critères d’un produit pérenne, fiable. Nous ne devons jamais oublier qu’au final, il y a un client
qui porte sa montre.»

Et la créativité, cela s’organise. Comprendre l’ADN de l’autre, de la marque cliente, cela réclame
une ouverture ainsi qu’une philosophie qui mènent au co-développement. A l’interne comme à
l’externe, avec un client qui, parfois, dispose d’un cahier des charges en laissant de la place aux
forces de propositions, aux initiatives spontanées et aux idées fun, bref, aux élans d’un motoriste
qui s’engage. Outre leurs gages de fiabilités, leur réputation haut- de-gamme, les calibres Vaucher
Manufacture Fleurier seront toujours plus amagnétiques, conformes aux normes REACH, concernés par
l’éradication du plomb dans le laiton…

L’innovation est partout, pas seulement dans l’apparition d’affichages ludiques ou la création
entièrement dédiée à tel ou tel acteur. Elle est aussi dans la perfectibilité des processus
industriels, la fédération des équipes, les arts de la cotraitance. Comme par exemple, gage de
cette quête permanente, une durée de garantie qui se propose prochainement de dépasser le cap des
deux ans actuels.